PRESSE Aladin

 

du 01/12/2007 au 31/12/2007
La critique de Pariscope

Après le succès des comédies musicales « Un violon sur le toit » et « Le Livre de la jungle » l'année dernière, Serge Tiperman et MC Productions présentent leur toute dernière création pour les fêtes, « Aladin ». Du grand, du beau et la complicité de Dany Lary, célèbre illusionniste, qui apporte son savoir-faire pour les effets techniques et Jeanne Deschaux pour la mise en scène et les chorégraphies. Adapté des contes des Mille et une nuits, ce spectacle nous transporte au cœur de l'Orient. A l'heure où les comédies musicales s'enchaînent, celle-ci risque de faire grand bruit. De gros moyens, des costumes hauts en couleurs et un casting de choix d'une trentaine de comédiens. L'histoire de ce jeune orphelin, Aladin (campé par Nuno Resende), amoureux de la princesse du royaume qui se retrouve pris au piège par le Grand Vizir désireux de s'approprier la lampe magique. Mais l'arrivée tonitruante du Génie –son clin d'œil à Elvis est à tomber- fait le reste ! Plus d'une heure de représentation à un rythme effréné, truffée d'humour, avec tous les ingrédients pour un spectacle de toute beauté.

Caroline Munsch

journal TV 13h00 du 20/12/07

France Soir
Ingrid Bernard, le vendredi 7 décembre 2007

Comédie musicale - Aladin revient aux Français

A l'approche des fêtes de Noël, les comédies musicales se multiplient. A l'image d' Aladin qui saura ravir tous les petits enfants…
Redécouvrir Les Mille et Une Nuits comme vous ne les avez jamais vues, tel est le défi de la production française Aladin . Sur la scène du Palais des Congrès, point de Jasmine, Jafar ou autre génie bleu. Ici, il est question de Shérazade, du grand vizir Mastabar et d'un génie rouge. « Il était temps que l'on reprenne à Disney ce qui nous appartenait. A la base, Aladin , c'est français. On veut prouver aux Américains que l'on a les capacités de créer une production française, avec des comédiens français qui savent conquérir le public », explique Serge Tapierman, l'un des deux producteurs de la comédie musicale. A ce cocktail détonnant s'ajoutent des chansons créées spécialement pour la comédie musicale. Ceux qui s'attendaient donc à retrouver Ce rêve bleu seront déçus l'espace d'un instant mais oublieront vite grâce à l'émerveillement provoqué par la chanson On se reconnaîtra , interprétée par Florence Coste et Nuno Resende (Shérazade et Aladin). « Notre défi, c'est qu'à la fin du spectacle les enfants repartent avec plein de belles images en tête, en chantant les titres du spectacle », ajoute le producteur. Pari réussi puisque, en entendant à trois reprises la chanson Je suis Aladin, les spectateurs s'étonneront de l'avoir encore en tête deux heures après le spectacle.

Magie

Tous les ingrédients sont réunis pour émerveiller le spectateur. La comédie musicale allie à merveille le chant, la danse mais aussi la magie et les effets spéciaux. De quoi donner l'illusion de se retrouver en Orient. Ajoutez à cela des décors animés en 3D et 200 costumes somptueux, et vous vous retrouvez plongé dans les contes des Mille et Une Nuits . Vous découvrirez un Aladin acrobate et une Shérazade volant sur un tapis à la manière de la Jasmine de Disney. Si le spectateur ne peut s'empêcher de comparer la comédie musicale au dessin animé, il sera néanmoins enthousiasmé par cette nouvelle création. Un seul petit regret : que la comédie musicale ne dure qu'une petite heure. Un petit peu court pour développer intégralement l'histoire, mais suffisamment pour captiver les enfants…

Edition France Soir du vendredi 7 décembre 2007 n°19664 page 20

Le Parisien
"...Aladin emerveille les enfants."


Aladin 9 decembre 2007 - Palais des congrés de Paris